Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 18:16

Sauze d'Oulx, c'est une station de ski toute mignone située à 1.500 m d'altitude, entre Bardonnèchia et Sestrières, dans les Alpes italiennes.

 

Cette station a des allures de village montagnard.

 

DSCN0297

 

Elle a accueilli les épreuves de ski freestyle lors des XXèmes Jeux Olympiques de Turin, en 2006.

 

C'est aussi un magnifique espace dédié au VTT, avec un bike park de très bonne qualité. Les plus grands riders y viennent, telle la famille Atherton.

 

 

 

 

C'est encore l'arrivée de l'une des courses VTT les plus dures, l'Iron Bike, qui se dispute sur la dernière semaine de juillet sur 600 kms et 22.000 m de dénivelée positive !

 

Sauze d'Oulx fut, au gré des siècles, terre dauphinoise, terre indépendante (la "République des Escartons", dont la capitale fut Briançon et comprenant 5 territoires : Queyras, Briançonnais, Val Chisone, Val di Susa, Châteaudauphin), terre des Etats de Savoie, terre française, terre piémontaise et enfin terre italienne.

 

Un lieu chargé d'histoire, où la langue française est très présente.

 

Le hameau situé avant Sauze d'Oulx ne s'appelle-t-il pas Jouvenceaux ? Une véritable invitation au voyage...

 

 

Au-dessus de Sauze d'Oulx, se trouve la piste dite "strada dell'assietta" ; cette piste qui serpente sur les crêtes à plus de 2.000 m d'altitude, contient plus d'une dizaine de cols de haute altitude et offre des panoramas magnifiques.

 

Ce sera mon objectif.

 

Départ ce vendredi 29 juillet pour une montée de 1.000 m de D+ d'une traite.

 

Les pentes sont parfois raides, notamment jusqu'au "Fer à Cheval"

 

DSCN0291

 

Il "Ferro di Cavallo", croisement de pistes très caractéristiques.

 

J'arrive enfin sur la route de l'Assietta, ancienne route militaire compte tenu de la position stratégique du site.

 

DSCN0231

La vue est pas tant pire...

 

DSCN0232

 

En cheminant sur cette piste aux panoramas magnifiques, j'arrive finalement à la Testa dell'Assietta, qui culmine à 2.566 m d'altitude.

 

La Testa dell'Assietta a été le théâtre d'une bataille opposant les troupes françaises de Louis XV et les troupes piémontaises du Roi de Sardaigne le 19 juillet 1747. Une stèle imposante rappelle cet évènement.

 

DSCN0249

 

Parler d'une défaite de l'armée française est un euphémisme... cela fut une déroute totale.

 

L'histoire de cette bataille sur Wikipédia révèle que les troupes françaises, butant sur des fortifications édifiées à la hâte par les Piémontais, subirent des pertes effroyables : 5.000 morts côté français et 77 morts côté piémontais... Une boucherie commémorée chaque année par les Italiens, mais cette bataille représente un moment fort de l'indépendance piémontaise, avant la création de l'Etat italien un siècle plus tard (à noter que l'Italie fête son 150ème anniversaire en 2011 ; finalement, l'Italie est un pays à l'histoire ancienne et glorieuse, mais qui dispose d'un Etat plus jeune encore que les Etats-Unis).

 

En tout cas, l'histoire de la mort du Chevalier de Belle-Isle, qui commandait les troupes françaises en ce jour funeste du 19 juillet 1747, ne manque pas de piquant :

 

"Alors Belle-Isle, forme une colonne d'officiers et la met en tête du régiment de Bourbonnais et de celui d’Artois. Il tente une seconde attaque désespérée. Saisissant le drapeau du régiment de Bourbonnais, aux quartiers bleu d'azur et violets, et le brandissant au-dessus de sa tête, il marche au premier rang et court planter le drapeau sur les retranchements piémontais. Puis, pour ne pas l'abandonner, il saisit des deux mains les palissades. Les deux mains coupées, il s'accroche aux palissades avec les dents et se fait tuer sur place avec les colonels de Gohas et de Brienne et presque tous les officiers."

 

En repartant, je vais grimper sur tous les petits sommets au-dessus de la route de l'Assietta.

 

Ces sommets ont tous été fortifiés à la fin du XIXème siècle, preuve de l'importance stratégique de  l'endroit.

 

DSCN0257

ll y a des emplacements de canons, des entrées d'escaliers souterrains qui s'enfoncent dans la montagne, une véritable place forte.

 

Au fond de la vallée, on aperçoit la forteresse de Fenestrelle, autrement appelée la Grande Muraille Piémontaise, un ensemble de trois forts construits sur une période de 150 ans, de 1728 à 1850, reliés entre eux par un escalier couvert de 4.000 marches sur une dénivélation de près de 700 m.

 

Il s'agit de la plus vaste forteresse d'Europe.

 

Vue depuis la route de l'Assietta :

 

DSCN0250

 

De plus près :

 

DSCN0140

 

Aujourd'hui, les canons se sont tus, et le territoire est devenu le royaume des marmottes, qui défendent âprement leur bien...

 

DSCN0241

 

 

J'entame enfin la descente par "il sentiero dei cannoni"

 

DSCN0285

 

Il a été infiniment plus agréable de descendre ce sentier à VTT que de le monter en tirant des canons !!

 

Au fur et à mesure de la descente, le sentier s'élargira jusqu'à devenir une véritable autoroute forestière où sévit le chassé-croisé des juilletistes et des aoûtiens...

 

DSCN0295

 

La descente sera encore l'occasion de quelques beaux panoramas

 

DSCN0294

 

Sauze d'Oulx sous le Mont Chaberton (3.131 m d'altitude)

 

 

Une petite halte rafraîchissante après une matinée bien remplie...

 

DSCN0299

A découvrir !

 

La galerie de photos : c'est par ici

Partager cet article

Repost 0
Published by gyome - dans Vie du Club
commenter cet article

commentaires

pico 04/08/2011 19:12


t'as raison gygy,elles sont revenues !
Quitte à tutoyer les montagnes j'ai un dossier sous le coude et moins loin !...à suivre


gyome 04/08/2011 10:07


Des photos ont disparu ? Peut-être sont-elles parties en vacances ?

Moi, je les vois toutes... c'est pas ton ordi qui serait un peu fainéant pour les afficher toutes ??

Bon, et le Thabor, je l'ai tutoyé ; on va aller lui rendre une petite visite ??


pico 03/08/2011 21:20


une histoire de canon..dale quoi !!!!
le reportage est tellement bien que quelques photos ont déjà disparu... !
ma c'est zoli tout ça