Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 22:27

 

L'Ardecho ! L'Ardecho !

Merveillous païs

S'as pas vis l'Ardecho

N'as jamaï rein vis.

 

L'Ardèche, on y vient la première fois toujours un peu par hasard, mais on y revient toujours avec plaisir et délectation, tellement il existe d'endroits à découvrir.

 

Et lorsque l'on a goûté à l'accueil des gens du pays, on ne risque plus de ne pas y revenir encore et encore !

 

C'est pour une commémoration de l'amitié et de la convivialité à la sauce ardéchoise qu'une belle délégation VTT26 s'est retrouvée ce jeudi 11 novembre à Saint Péray.

 

Accueil à 8h30 chez Caillett07, où la journée commence bien : café chaud, croissants, pains au chocolat et pogne maison faite par Bazbazmaru.

 

La matinée est belle, mais fraîche, alors ces victuailles sont les bienvenues.

 

Rassasiés avant même d'avoir fait un mètre, nous partons bien vite à l'assaut du château de crussol, et nous grimpons à l'intérieur de ce magnifique ensemble médiéval.

 

Cette grimpée sur single et en épingle au milieu des fortifications en ruine, unique !

 

De là-haut, la vue sur la plaine valentinoise, et le Vercors au loin, Glandasse, les Trois Becs est splendide.

 

 

On voit la neige sur les sommets du Diois et des Préalpes, mais ce que Baz ne nous avait pas dit, c'est que même s'il n'y pas de neige sur les hauteurs de St Péray, on aurait dû amener des patins à glace sous les roues !

 

La pluie des jours précédents n'a pas rendu le terrain trop boueux, mais en revanche, sur les rochers, les feuilles et les racines, c'est un festival de glissades !

 

Et cela devient rapidement un festival de trajectoires aléatoires et de gamelles... L'absence d'accroche à la descente (et inversement, les pneus scotchés à la montée) est saisissante.

 

Peu d'entre nous n'ira pas au tapis... certains y iront plus souvent que d'autres, mais, ça, chut !! Ceux qui sont derrière les caméras ne sont pas les plus malheureux !

 

Nous continuons... disons, nous réparons le VTT de Rébu38... et nous arrivons royalement à enchaîner les 10 premiers kilomètres en 2 heures !

 

Finalement, il est 11 heures et il fait maintenant très bon, une vraie journée printanière.

 

Après le passage de Crussol, on fonce à un train de sénateur (quoi, mon expression est contradictoire ??) vers le terrain militaire, via Toulaud.

 

On va passer un temps certain dans ce dédale de drailloux parfaitement sauvages et enchanteurs.

 

C'est bien ce Général de la Grande Guerre qui a dit « il vaut mieux un croquis qu'un long discours » ? Non, c'est Napoléon ? Ben tant pis, il avait presque raison, il vaut mieux une carte IGN qu'une longue description, et voilà le parcours.

 

On monte, on descend dans les châtaigners, c'est magnifique et on se régale, mais il se fait tard et l'énergie disparaît peu à peu... Une séance de ramassage de châtaignes sur le bord du chemin est une bonne excuse pour se détendre un peu les jambes... on arrive enfin à l'endroit prévu pour le pique-nique à 14 heures, l'estomac dans les talons...

 

L'ami Franois nous dégotte une bouteille de rouge de sa fameuse cuvée Dédée... Quelque peu méfiant, les participants d'une antique free à Saou y mettent seulement les lèvres... mais finalement, le breuvage est excellent ! Peut-être est-ce l'air ardéchois qui a rendu à cette bouteille son goût plus comestible que le précédent pâté de Dédée ?

 

En tout cas, on ne boude pas notre plaisir, et tant qu'il fait bon, on en profite pour repartir avant de trop se refroidir.

 

L'après-midi sera très rentable : 2 grosses descentes pour une seule montée, le bonheur ; dans la montée, quelques champignons sur le bord du draillou nous tendent les bras...

 

Séance marteau-piqueur dans la première descente, qui décolle bien la pulpe du fond !

 

Ce sera enfin le retour chez Caillett07, pour l'after free...

 

Défilé de victuailles : Picodon, caillettes (of course), pain d'épices (très bon, Pico... non, pas taper, pas taper !!), pâte de coing avec des morceaux, coteau de Tricastin, Saint Joseph, et j'en passe !

 

C'est la tombée de la nuit et la fraîcheur qui nous conduiront, bien malgré nous, au départ...

 

Ardecho, Ardécho, on y reviendra, ça c'est sûr ! Le tout, c'est de pas attendre trop longtemps...

 

Merci à Baz² et à Caillett07 pour cette sortie réussie, sur les beaux sentiers saint-pérollais.

 

Les photos de GOLDORAK : PAR ICI

 

Les vidéos faites par les Tontons Dérailleurs :

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by gyome - dans Vie du Club
commenter cet article

commentaires

lloria 14/12/2010 20:53


Salut Guillaume
La vidéo de la free est sur Youtube
http://www.youtube.com/watch?v=jP5UNMKODbw


pico 16/11/2010 23:12


comment pas d'accroche dans les descentes? pas remarqué moi !
bravo gyome,tu es nominé pour le bétisier 2010 !